Regus ouvre un troisième site de coworking à Tunis: Interview de Tarek Abou-Zeinab, son directeur pour l’Afrique

Avec les atouts de la Tunisie et l’émergence de nombreuses start-ups dans tous les secteurs (Fintech, intelligence artificielle…), le coworking a de beaux jours devant lui.

TUNISIA.REGUS.COM

L’entrepreneuriat a pris son élan en Tunisie au cours de ces dernières années, suivi par les coworking spaces, qui connaissent le succès, plus que jamais, auprès des entrepreneurs. Ces espaces partagés présentent pour les jeunes entrepreneurs, et les moins jeunes, des avantages de toute sorte.

Avec l’émergence des ‘digital nomad’ et le fait d’avoir son bureau un peu partout, le coworking plaît aux jeunes actifs. Un ‘effet de club’ se crée, le networking se développe”, affirme Tarek Abou-Zeinab, Directeur de RegusAfrique au HuffPost Tunisie.

Regus, leader mondial des espaces de travail flexibles, présent dans 120 pays avec 3200 sites, vient d’ouvrir un troisième site à Tunis, plus exactement, au Centre Urbain Nord. Interview.

HuffPost Tunisie: Parlez-nous de l’aventure Regus?

Tarek Abou-Zeinab: C’est une belle aventure d’entrepreneurs. C’est une marque créée en 1989, par Mark Dixon, car, entrepreneur lui-même, il manquait d’espaces de travail à la demande. Près de 30 ans plus tard, Regus est le leader mondial des espaces de travail flexibles: bureau, salles de réunion, coworking… Aujourd’hui, Regus est une des filiales du groupe IWG (International Workplace Group) qui est le plus grand réseau d’espaces de travail présent dans 120 pays avec 3200 sites. Le groupe est implanté dans 20 pays en Afrique, dont la Tunisie.

Nous offrons aux entrepreneurs un cadre de travail flexible, avec tous les services pour développer leur business. Ils peuvent s’installer rapidement dans nos centres et être “focus” à 100% sur leur activité. Et en devenant client chez nous, nos membres ont accès gratuitement à nos 3200 sites dans le monde. Sous forme d’abonnement ou à la carte, nous proposons des environnements de travail modernes et fonctionnels où tout est compris. Et ce, dans les meilleurs emplacements avec une équipe multilingue (français, anglais et arabe).

Quelles sont les particularités et avantages de ce mode de travail, de plus en plus tentant pour les jeunes actifs?

Le coworking est un cercle vertueux, car nos espaces accueillent beaucoup de start-ups, de porteurs de projets et même des “grands comptes” qui se retrouvent pour développer leur business et s’enrichir de l’expérience des autres. Nous sommes des incubateurs de talents et souhaitons créer de l’émulation. Quand on est en coworking, l’énergie créatrice se diffuse. On parle souvent de la solitude de l’entrepreneur. Chez nous, grâce à l’esprit communautaire qui anime nos centres, celle-ci n’existe pas. Ce qui plaît aussi, c’est de partager des idées, de demander conseil à son voisin sur une nouvelle application, de déjeuner ensemble, ou encore de partager les bonnes pratiques.

TUNISIE.REGUS.COM

 

D’après l’expérience Regus, comment cet esprit de coworking a-t-il évolué, en Tunisie et dans le monde?

Il y a une grande vitalité des espaces de coworking dans le monde et en Tunisie. C’est une tendance mondiale que nous constatons pour une demande d’espaces de travail flexibles. Avec les atouts de la Tunisie et l’émergence de nombreuses start-ups dans tous les secteurs (Fintech, intelligence artificielle…), le coworking a de beaux jours devant lui. Il y a un cycle de vie de l’entrepreneur qui est corrélé à son espace de travail. Chez nous, on constate que des entrepreneurs individuels commencent en coworking puis se développent, s’agrandissent et prennent des bureaux privatifs. Cela dit, ils aiment toujours évoluer dans l’espace de coworking pour rencontrer d’autres entrepreneurs. Le coworking plaît aussi bien aux entrepreneurs individuels qu’aux grands groupes, évoluant en “mode projet”.

Comment la Tunisie se positionne-t-elle, dans ce contexte de coworking spaces, par rapport aux autres pays africains?

Nous constatons dans le monde une réelle effervescence. Nous pouvons dire que le marché du coworking est en croissance et que la Tunisie verra sans doute apparaître de nouveaux espaces.

Le Maghreb est notre second marché en Afrique après l’Afrique du sud. Concernant la Tunisie, c’est une belle promesse pour le développement des start-ups. C’est le premier pays africain, en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, selon le Global Entrepreneurship Index 2018.

La Tunisie est bien positionnée car elle est sur un sentier de croissance. Le taux d’occupation de nos espaces de coworking est en général un bon baromètre du dynamisme entrepreneurial.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s