L'heure pour entreprendre!

La Tunisie est le premier pays du Maghreb à figurer dans le classement du Global Innovation Index ranking 2014 (GII, indice mondial de l’innovation), et ce malgré une chute de huit places par rapport au dernier classement. C’est le constat que l’on peut tirer de l’édition 2014 de l’Indice global de l’innovation, publié chaque année par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Parmi 143 pays étudiés, la Tunisie, arrive première au Maghreb et se classe 78ème ,devançant le Maroc classé (84ème) et l’Algérie (133ème). Par rapport au classement précédent, la Tunisie a perdu 8 places, le Maroc en a gagné huit alors que l’Algérie a amélioré son classement de cinq places mais reste dans le bas du tableau.

Les efforts de la Tunisie dans la stimulation de l’innovation nationale et du développement industriel n’ont pas cessé, en effet, de s’intensifier. Plusieurs programmes de développement en innovation en faveur des étudiants tunisiens ont été lancés. On cite à cet égard la plateforme entrepreneuriale lancée récemment par la CONECT, une plateforme dédiée à la création d’entreprises dans les régions les moins dotées de la Tunisie et destinée particulièrement aux femmes, aux jeunes et moins jeunes ayant des idées de projets.

Par ailleurs, à l’échelle arabe, les Émirats arabes unis viennent sans surprise en tête (36ème), devant l’Arabie saoudite (38ème), le Qatar (47ème), la Jordanie (61e), le Koweït (69ème), et l’Égypte (99ème).

Toujours selon le classement, la région d’Afrique subsaharienne a connu la plus nette amélioration dans le classement du GII. La Côte d’Ivoire émerge du lot en gagnant 20 places alors que Maurice se hisse en tête du classement régional (40ème position en 2014) suivie des Seychelles.

Bien encore, sur les 33 pays africains pris en compte dans le GII 2014, 17 ont amélioré leur classement.

À l’échelle mondiale, la Suisse se maintient en tête du classement de l’Indice mondial de l’innovation pour la quatrième année consécutive, suivie du Royaume-Uni qui gagne une place, devant la Suède, la Finlande, les Pays-Bas, les États-Unis, Singapour, le Danemark, le Luxembourg et Hong Kong.

Publié chaque année depuis 2007, l’indice mondial de l’innovation GII est un outil de comparaison pour les chefs d’entreprise, les décideurs et les autres parties intéressées qui souhaitent se faire une idée de la situation de l’innovation dans le monde.

Le classement est basé sur 81 indicateurs dont les infrastructures, le capital humain, le niveau de la recherche, le développement des marchés, les résultats technologiques, la propriété industrielle et le niveau de la créativité, les brevets d’invention par habitant et par PIB ou encore la collaboration entre les universités et les industriels en matière de recherche.

Kh.T

 

Source : http://www.africanmanager.com/169482.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :