L'heure pour entreprendre!

Soutenue par l’incubateur de SciencesPo et l’association Yump Académie, Sarah Ourahmoune, boxeuse de haut niveau, a créé une activité de coaching inspirée de son sport.

Sarah Ourahmoune,

Crédits photo : DR Sarah Ourahmoune,

Aucun doute, la passion de Sarah Ourahmoune, 32 ans, c’est la boxe anglaise. Son palmarès en témoigne : huit fois championne de France de 1999 à 2012, plusieurs fois titrée au niveau européen et surtout championne du monde amateur. Mais depuis un an, cette frêle jeune femme dont on est loin d’imaginer sa science du crochet et de l’uppercut, a découvert un autre sport de combat : l’entrepreneuriat.

L’incubateur Entrepreneurs pour muscler son idée

Tout commence en 2009 lorsque Sarah a l’opportunité d’intégrer le cursus de Sciences Po dédié aux sportifs de haut niveau pour y suivre sur 4 ans un Master en communication. Une aubaine pour cette battante sur le ring et dans la vie, titulaire de diplômes d’éducateur sportif et d’éducateur spécialisé. « Lors de ma dernière année à Sciences Po, j’ai suivi des cours de stratégie et de finance avec une initiation à l’entrepreneuriat. C’est à ce moment là que j’ai eu le déclic », raconte-t-elle. Puis dans la foulée du Master, en octobre 2013, elle réussit à embarquer dans l’incubateur Entrepreneurs de l’école de la rue Saint-Guillaume. Son projet, un programme de coaching pour managers inspiré de la boxe, a convaincu le jury très sélectif de cette structure qui accueille cinq entrepreneurs en devenir tous les six mois.

L’incubateur lui fournit un bureau, l’appui d’un avocat et d’un expert-comptable. La boxeuse-entrepreneure y suit également des « Master Class » où interviennent des experts en communication ou en business. Conseillée par la structure d’accompagnement, elle peut faire avancer sa création d’entreprise, si besoin est en profitant du réseau de l’école.

Entrainement à la Yump Académie

Ce n’est pas tout. Comme à l’entraînement, cette bosseuse sait trouver la motivation au bon moment. Elle achève actuellement six mois de formation à Yump Académie, une association soutenant les projets de jeunes issus de quartiers défavorisés en région Ile-de-France. « C’est un programme que l’on suit en groupe. On s’imprègne des projets des autres et tous ces échanges et feed-back sont enrichissants. Un dispositif assez complémentaire de celui de SciencesPo », explique Sarah Ourahmoune, très attachée à son club d’Aubervilliers où elle met toujours les gants.

Coacher les manager grâce à la boxe

A partir de l’automne prochain, la championne du monde volera de ses propres ailes avec son associé, également boxeur amateur de haut niveau.

Crédits photo : Boxing Company
 En attendant, son activité, baptisée Boxing & Company, a trouvé ses premiers contrats de coaching. La dirigeante (et jeune maman) travaille encore à peaufiner son programme de formations. Chaque session, axée sur un thème précis (gestion du stress, gestion des émotions…), comprend 12 séances de boxe en entreprise. « Même si aucun coup n’est porté, nous faisons transpirer les cadres », garantit Sarah Ourahmoune. On peut compter sur elle.
Source : http://business.lesechos.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :