L'heure pour entreprendre!

Innovation_banner_entreprenheure_tunisia

Le Centre d’affaires de Sfax (CAS) et la Section de la CONECT dans la région, ont annoncé, leur initiative conjointe de créer, pour la première fois en Tunisie, un Institut de Mentorat Entrepreneurial (IME).Ce nouvel organisme vise, à travers ses services d’appui aux entreprises, d’accompagnement et de coaching, les PME à fort potentiel de croissance, en leur offrant les chances de grandir et d’atteindre un niveau de croissance élevé, a indiqué Mme Ekram Makni, Directeur général du CAS, à l’ouverture d’une rencontre organisée, jeudi, autour de « vecteur de développement de l’entreprise ».

Elle a expliqué, à ce propos, les conditions d’éligibilité et les procédures d’adhésion à l’IME par les entreprises qui veulent devenir, des entreprises « mentorées » par d’autres, reconnues pour avoir à leur actif une réussite entrepreneuriale majeure dans le domaine du mentorat et appelées « mentors ».

Sept couples d’entreprises Mentor-Mentoré ont été déjà identifiés dans le cadre du nouvel Institut et ont signé, à la fin de cette rencontre, des conventions de Mentorat, en vertu desquelles, le Mentor s’engage à partager, bénévolement et durant une période de 12 à 18 mois, son savoir-faire et son expérience avec le Mentoré. M. Mohamed Regaieg, Président de l’IME et PDG de la société SOPAL a exprimé son entière disposition à aider les jeunes entrepreneurs et de leur inculquer, à travers cette nouvelle structure, les valeurs de la persévérance, de la responsabilité, du courage, de prise de risque calculé.

L’expert britannique, David Brown a, par ailleurs, présenté l’expérience de son pays à travers le programme « Forsa », une initiative qui vise à soutenir les pays arabes en transition économique, la création d’emploi, l’innovation et la croissance via le mentorat. Ce programme a été, a-t-il ajouté, conçu pour les jeunes chefs d’entreprises des pays du printemps arabe dont en particulier la Tunisie et l’Egypte.

250 jeunes entrepreneurs arabes doivent bénéficier de ce programme en binôme avec des professionnels qui peuvent assurer l’accompagnement et le coaching.

L’expérience de l’Allemagne dans le domaine du Mentorat a été, également, présentée lors de cette rencontre. L’expert Sebastian Rubatscher a, à cette occasion, dévoilé les résultats d’un programme initié par le Ministère des affaires étrangères allemand dans lequel 10 jeunes entrepreneurs tunisiens, 10 égyptiens et 10 allemands ont profité en 2013 d’une assistance technique et financière et d’un accompagnement de la part de grandes firmes familiales allemandes.

Etant l’un des dix jeunes entrepreneurs tunisiens ayant profité de ce programme, Maher Chakroun, gérant d’une entreprise spécialisée dans le E-marketing et la sécurité des systèmes informatiques, a donné, en tant que Success story, un témoignage sur le profit qu’il a pu tirer de cette expérience, dans le cadre du Mentorat.

Par : Di avec TAP | 27 fév 2014 | 14 h 19 min | Mots-clefs : , , , , , ,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :