L'heure pour entreprendre!

Avec une délégation de plus de 300 hommes d’affaires, la première tournée maghrébine du Premier ministre turc, Tayyip Erdogan, a pris les allures d’une véritable offensive économique. Au Maroc, première escale du périple qui débutera lundi, puis Alger et Tunis, le « business » prendra le dessus sur la coopération politique. Les affaires d’abord.

 

La visite du Premier ministre truc au Maroc, en Algérie et en Tunisie s’apparente fort à une  »invasion » des milieux d’affaires et industriels turcs dans la région.  »Le Maroc a déjà un accord de libre échange avec Ankara, ce qui le place en première ligne de la stratégie commerciale et industrielle des investisseurs turcs », explique à Maghreb Emergent un journaliste indépendant. Tayyip Erdogan sera à Rabat lundi et mardi prochains où il devrait rencontrer son homologue marocain Abdelilah Benkirane. Leurs entretiens, indique t-on de sources officielles dans la capitale économique du Royaume, seront axés sur le volet économique et le renforcement du partenariat entre les deux pays. Plus concrètement, Erdogan, accompagné de quelque 300 hommes d’affaires dans son voyage maghrébin, rencontrera les milieux d’affaires et industriels marocains autour d’un seul sujet: comment renforcer le partenariat économique entre les patronats des deux pays. Presque tous les secteurs économiques seront représentés au cours de cette tournée. L’accord de libre échange signé en 2004, a fait bondir le volume des échanges commerciaux entre les deux pays, qui sont passés de 500 millions de dollars en 2003 à 1,3 milliard de dollars en 2011. Pour les milieux industriels marocains, qui ont enregistré en 2011 et 2012 des pertes sèches de parts de marché en Europe, cette visite prend les allures  »d’une bouffée d’oxygène », estime t-on au sein de la Confédération générale des entrepreneurs marocains (CGEM).

Alger et Tunis, des escales incontournables

Après Rabat, le Premier ministre turc se rendra à Alger mardi dans la soirée. Là, il devrait également rencontrer son homologue Abdelmalek Sellal, avec au menu des accords de coopération industrielle. Précédé par des patrons turcs du secteur textile-habillement, qui ont signé début mai dernier des accords pour la construction d’usines de prêt-à-porter à Relizane dans l’ouest algérien, Tayyip Erdogan devrait donner un souffle nouveau à la coopération économique avec l’Algérie, un pays qui prend de plus en plus de place dans l’agenda des industriels turcs. Mais, si l’Algérie est devenue une  »cible » pour les investisseurs et industriels turcs, elle reste l’un des principaux pourvoyeurs de la Turquie en gaz naturel. Lors de sa visite en novembre dernier à Alger, le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu avait annoncé que l’accord pour l’exportation de gaz algérien vers la Turquie, signé en 1988, sera « revu et élargi » à partir de 2014. Il a ajouté que les échanges commerciaux entre les deux pays devraient, « à travers l’élargissement de la coopération algéro-turque », atteindre les 10 milliards de dollars dans un proche avenir, contre 4 milliards de dollars actuellement. Ankara a également les mêmes visées pour la Tunisie, qu’elle a soutenue fermement lors de sa  »Révolution de Jasmin », point de départ du Printemps arabe. A Tunis, ce sera une continuation politique et économique de la visite effectuée, mardi dernier à Ankara, par le Président tunisien Moncef Merzouki. Plus de 74 accords de coopération économique ont été signés entre les deux pays lors de cette visite.  »Bien qu’ils s’élèvent à un milliard de dollars, les échanges commerciaux doivent se multiplier, à travers l’incitation des promoteurs turcs à investir en Tunisie », espère le président turc Abdallah Gül.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :