L'heure pour entreprendre!

« Tunisia for Employment » est à la fois un salon est un forum », n’a pas manqué de préciser Ghazi Karmaoui, le directeur du programme, tout en focalisant sur le deuxième aspect. Lors d’une conférence de presse organisée ce matin, il a déclaré que l’évènement s’éloignait des formats classiques pour embrasser la forme d’une agora, où les idées fusent, les contacts s’échangent et les opportunités se créent.

Pendant les deux journées du 26 et 27 avril, le siège de l’UTICA  à la  Cité El Khadhra se transformera donc en une fourmilière pour accueillir quelque 45 exposants venus spécialement pour recruter plus d’un millier de jeunes diplômés.  Mais la plus grande et importante part sera, selon Ghazi Karmaoui, consacrée aux débats et aux ateliers. Le but en est d’améliorer l’employabilité des jeunes et de développer ainsi  leur capacité d’accéder à l’emploi et d’évoluer efficacement à l’intérieur du marché du travail. « Finding a job is a job » et« Ateliers de coaching specialisé » sont, entre autres, les ateliers qu’assureront respectivement les experts de la Fondation  »Education For Employment » (EFETunisie), et les membres de l’Association des Tunisiens des Grandes écoles (ATUGE). Des cadres d’importantes sociétés en ressources humaines, comme HR Access, initieront les étudiants aux atouts nécessaires pour réussir leurs entretiens d’embauche.

« Tunisia For Employment » axera également ses travaux sur l’initiative privée. « Je ne crois pas à l’Etat Providence », a lancé Ghazi Karmaoui. Pour lui, une plus grande importance devrait encourager les jeunes à entreprendre. Le salon-forum présentera de ce fait des exemples concrets de réussites entrepreneuriales réalisées grâce aux initiatives du centre des jeunes dirigeants d’entreprise,  de l’organisation Enda inter-arabe, ou encore dans le cadre de la coopération allemande (GIZ).

En plus de l’embauche des diplômés et des ateliers de formation, l’un des principaux défis de l’évènement serait de penser la question du travail et de l’employabilité dans sa globalité. Les thèmes à débattre varieront ainsi du droit au travail, à des questions liées au marché informel en passant par les structures d’appui et les mécanismes de financement.

Le gouvernement a tenu à se joindre à cet évènement consacré à l’emploi et à l’employabilité, le premier  qui ne soit pas organisé par les pouvoirs publics. Outre l’inauguration prévue par M. Naoufel Jammali, le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, l’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant consacrera aux participants plusieurs espaces pour la communication, les interviews, les petites entreprises et la formation professionnelle.

L’évènement, aussi varié soit-il, ne serait accessible qu’aux étudiants et diplômés du Grand- Tunis et des régions limitrophes. Les jeunes des gouvernorats de l’intérieur, où le taux de chômage atteint des records faramineux de plus de 30%, seront encore une fois pénalisés, distance et manque de moyens obligent. « Nous comptons, dans une prochaine étape, introduire Tunisia For Employment  dans les régions », a promis Maher Zoubeidi, le directeur général d’Expo-Event, la société organisatrice de l’évènement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :