L'heure pour entreprendre!

Création d’entreprise

Assises de l’Entrepreneuriat : ce qu’en attendent les entrepreneurs

assises de l'Entrepreneuriat

Les Assises de l’Entrepreneuriat vont officiellement être lancées par Fleur Pellerin lundi 14 janvier à Bercy. Quels sont leurs objectifs ? Qu’en attendent vraiment les entrepreneurs ? Le point.

Doubler le nombre d’entreprises de croissance d’ici 5 ans et relancer la machine « entrepreneuriat » : telle est la feuille de route des Assises de l’Entrepreneuriat, qui seront officiellement lancées à Bercy par Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique,  lundi 14 janvier.
Concrètement, ces Assises vont rassembler 9 groupes de travail, composés de personnalités du monde entrepreneurial, d’organisations patronales et syndicales, afin de plancher sur différents thèmes. Fiscalité, internationalisation, financement des entreprises, sensibilisation à l’entrepreneuriat figureront parmi les sujets de ces groupes de travail. Leur mission ? Soumettre «  des propositions visant à faire de la France un pays plus accueillant pour les entrepreneurs », indique Bercy.

 

Un site participatif, boîte à idées pour relancer l’entrepreneuriat

Début décembre, Fleur Pellerin avait évoqué les grandes lignes qui devraient figurer au menu de ces Assises : la diffusion de l’esprit d’entreprise auprès des jeunes, la mobilisation des talents (femmes, demandeurs d’emplois), la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises, l’innovation  technologique et non technologique. Autres thèmes qui devraient être travaillés : le mentorat et l’accompagnement global des entrepreneurs et le soutien des PME à l’international. « Le financement est aussi bien sûr un enjeu majeur, avec notamment la Bourse des PME, l’orientation de l’épargne vers les entreprises, précisait la ministre. Nous pourrons travailler sur les nouvelles sources de financement comme le crowdfunding. Notre objectif est de doubler le nombre d’entreprises de croissance dans les 5 ans. »
Pour ouvrir au maximum le débat, Bercy lancera en outre mardi 15 janvier un site internet participatif ouvert à tous, sorte de boîte à idées où les internautes pourront faire part de leurs suggestions pour doper l’entrepreneuriat.

 

 

Les attentes des entrepreneurs ? Fiscalité et financement en première ligne

Du côté des entrepreneurs, les attentes sont fortes, l’initiative saluée, mais avec parfois quelques réserves… « Objectivement, tout ce qui peut contribuer à aller de l’avant et à renforcer nos PME va dans le bon sens, confie ainsi Nicolas Doucerain, président de Solic et auteur de « Ma petite entreprise a connu la crise ». Ma seule réserve ? Tous les constats et rapports sur les faiblesses de la France en termes de création et développement d’entreprise sont connus depuis des années mais ne provoquent pas de changement ! »
Les priorités pour les entrepreneurs ? Sans surprise, la fiscalité arrive en première ligne des axes de travail prioritaires. «La première des priorités serait de mener une grande opération de simplification et de nettoyage des aides fiscales, affirme ainsi Nicolas Doucerain. Aujourd’hui, il en existe une centaine et les PME n’ont ni les moyen ni le temps de monter des dossiers pour y avoir accès. La suppression de certaines aides, avec une stabilité sur 10 ans, permettrait des économies qui pourraient être réaffectées à la baisse des charges sur les entreprises. » Sur le même thème, Hadj Khelil, entrepreneur créateur de Bionoor, propose lui de remettre à plat les règles du jeu fiscales : « Ces règles sont les mêmes pour toutes les entreprises. Or, il est totalement délirant de voir qu’au final, de grands groupes arrivent à payer proportionnellement moins d’impôts que de petites entreprises. Une vraie réflexion sur les contraintes liées à la taille, et au stade de développement de l’entreprise est indispensable. »

 

 

Pour en finir avec les effets de seuil

Deuxième priorité pour les entrepreneurs : le financement et le renforcement des fonds propres. Pour Nicolas Doucerain, « si le gouvernement créait un impôt sur les sociétés avec par exemple un taux variable allant de 10 % pour les entreprises affectant leurs bénéfices au renforcement de leurs fonds propres à 50 % pour celle qui redistribuent intégralement ces bénéfices à leurs actionnaires, ce serait vraiment incitatif et donnerait des moyens aux entreprises. » Les rapports banques-chefs d’entreprise sont également questionnés : « Aujourd’hui, il est tellement difficile de trouver des financements bancaires que on apprend au créateur à convaincre son banquier avant de lui apprendre à convaincre ses clients !, lance Hadj Khelil. Et quand elles sont accordées, ces lignes de crédit sont proches du taux d’usure… » Sa proposition ? Accorder des lignes de crédit à taux zéro  pour des projets spécifiques, par exemple pour soutenir de jeunes entreprises ou une stratégie export.
Cet entrepreneur déplore également une forme de « discrimination à l’export », faisant le constat que certaines aides varient selon les départements, et les régions. « Cela biaise la compétitivité entre entreprises selon leur lieu d’implantation. Je plaide pour une harmonisation des aides aux entreprises sur tout le territoire. »
Enfin, troisième dossier qui occupe  et préoccupe les chefs d’entreprise : le droit du travail. Simplification et souplesse, deux termes qui reviennent quotidiennement lorsque l’on interroge les entrepreneurs. « Les effets de seuil et les contraintes qui pèsent sur les entreprises dès lors qu’elles franchissent la barre des 20 ou 50 salariés bloquent leur croissance. Les PME doivent se concentrer sur l’innovation, leur développement et non sur les moyens de payer moins d’impôts ! »
Les entrepreneurs seront-ils entendus ? Le gouvernement vient d’ores et déjà en parallèle de lancer une série de concertations sur la simplification des démarches administratives. La restitution des travaux des Assises de l’Entrepreneuriat aura quant à elle lieu en avril.

 

 

Valérie Talmon

Source : http://entrepreneur.lesechos.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :