L'heure pour entreprendre!

La promotion de l’entrepreneuriat figure parmi les solutions à envisager pour relever le défi de l’emploi. Des efforts significatifs ont été fournis certes, favorisant l’esprit entrepreneurial et incitant à la création d’entreprise, mais un travail important s’impose dans l’agenda du gouvernement provisoire, et ce pour gérer les lacunes et les contraintes qui entachent encore le domaine de l’entrepreneuriat, dont la culture est peu répandue en Tunisie.

Plusieurs causes expliquent le développement limité de cette culture dans un pays comme la nouvelle Tunisie qui a mis en place une panoplie des mesures d’appui et d’incitations. On note également l’absence d’une coordination entre les différentes structures dans l’accomplissement de ce travail ainsi que l’ambigüité dans certaines tâches, en l’occurrence l’accompagnateur, considéré comme élément essentiel qui encadre le promoteur dès la phase idée jusqu’à la phase d’entrée en production.

Devenir un entrepreneur, lancer son propre projet, réaliser une idée, beaucoup en ont rêvé, mais hélas peu ont pris l’initiative de le faire et de franchir le Rubicon. Divers sont les obstacles qui peuvent les en empêcher, notamment un manque de financement ou de compétence, l’absence d’encouragement autour de soi.

La solution existe bel et bien, il est temps de promulguer un texte loi, qui identifie le rôle d’un accompagnateur. Une action déterminante vu le nombre croissant des jeunes désireux de lancer leurs propres projets.

Il faut également miser sur une nouvelle génération d’entrepreneurs capables de relever les défis de la mondialisation et des changements, il aussi une démocratisation de l’entrepreneuriat et le développement des ressources entrepreneuriales du pays capables de relever les nouveaux défis.

Programme d’action pour booster l’entrepreneuriat et les PME

En Tunisie, le domaine de l’entrepreneuriat ne cesse de connaître un essor prompt et sans précédent. Ceci relève de la volonté des pouvoirs publics tunisiens visant à résorber le problème de chômage, d’une part, et déployer une culture entrepreneuriale s’incarnant dans le développement de l’action entrepreneuriale, d’autre part.

C’est dans ce contexte qu’ un programme d’action, conçu par l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation et la direction générale des entreprises, relevant de la Commission Européenne, est en cours d’élaboration afin de booster l’entrepreneuriat et renforcer l’appui aux Petites et Moyennes Entreprises. Parmi les autres objectifs du programme, la consolidation des entreprises innovantes et la promotion du Carrefour d’Affaires et de Technologies 2012.

Il s’agit, à ce titre, d’échanger les bonnes pratiques sur l’entrepreneuriat et l’innovation au profit des responsables tunisiens, de mettre en place un fonds d’aide à l’innovation et d’élaborer une étude pour le diagnostic de l’état des lieux des mécanismes de l’entrepreneuriat en Tunisie et les pistes de leur développement.

Force est de constater qu’on a vraiment besoin de booster l’entrepreneuriat et renforcer l’appui aux Petites et Moyennes Entreprises. Ceci nécessite, avant tout, la mise en place d’un cadre juridique organisant le secteur.

Source : http://www.africanmanager.com/144313.html

Nadia Ben Tamansourt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :