L'heure pour entreprendre!

Go Green & Win

 

Go Green & Win

 

 

« Go Green & Win »est un concours lancé par le Centre Tunisien pour l’Entrepreneuriat Social avec le soutien de la Coopération Allemande au Développement (GIZ Tunisie). Il est ouvert à des jeunes venant de toute la Tunisie, porteurs de plans d’affaires pour la création d’entreprises dans des secteurs considérés « verts »

Français : Projet dessiné le 4 mai 1596 par Pi...

Français : Projet dessiné le 4 mai 1596 par Pierre Lepoivre (architecte) pour le Duc Charles de Croÿ, pour le franchissement de la Dyle (qui avait à cet endroit une largeur de 48,5pieds, soit 13,8 m environ). Ce pourrait être un premier projet de pont pour le Cambrug (ou Cambrughe à Heverle, car il en existe un autre, figurant un pont plus important, de pierre et brique à 2 ponts levis de bois. Noter le curieux système de contrepoids et le portail armorié. (Photo credit: Wikipedia)

tels que les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie, les TIC, les matériaux écologiques, les solutions pour l’économie des ressources dans les processus industriels, la protection de l’environnement, l’architecture écologique, les procédés industriels, le recyclage, l’éco-tourisme.

 

L’objectif du concours est de promouvoir un esprit d’entreprise responsable et respectueux de l’environnement à travers l’identification de jeunes talents et promoteurs tunisiens et leur accompagnement pour la concrétisation de leurs idées et la réalisation de leurs projets.

« La préservation et l’usage réfléchi des ressources naturelles représentent un défi majeur pour l’avenir de la Tunisie. Dans ce cadre, l’innovation verte se présente comme outil pertinent et incontournable dans le développement durable et le développement intégré » a déclaré Mme Asma Mansour, co-fondatrice du Centre Tunisien pour l’Entrepreneuriat Social. « L’innovation verte se caractérise par la création de procédés nouveaux, renouvelés et pratiques dans les systèmes de production ou de concevoir de nouveaux produits et services qui contribuent à la protection de la nature et la sauvegarde de l’environnement » a-t-elle ajouté. « Alors que le potentiel de croissance et la durabilité des projets constituent des critères importants d’évaluation des plans d’affaires soumis au concours, l’Innovation et l’impact sur l’environnement sont deux aspects prioritaires dans le concept du concours Go Green & Win » a précisé Mme Mansour.

 

« Nous tenons à remercier toutes celles et ceux qui ont répondu à notre appel à la participation dans les premiers délais prévus. Après avoir reçu un nombre de candidatures présentant des projets prometteurs et innovants, le comité d’organisation a décidé d’étendre les délais de participation, jusqu’au 20 octobre 2012, en vue de permettre à d’autres jeunes et créateurs de projets de se rattraper et de déposer leurs projets, selon le règlement du concours et les critères de participation » a souligné Mme Asma Mansour.

 

En participant au concours Go Green & Win, les jeunes promoteurs tunisiens porteurs de plans d’affaires, qui seront sélectionnés, pourront bénéficier de conseils professionnels et de l’accompagnement d’un coach expert, de prendre part à des sessions de formation et de traiter avec  des possibles partenaires ou entrepreneurs en Allemagne.

 

Un impact important sur le développement

Le concours Go Green & Win revêt aussi un aspect particulier puisqu’il pourrait avoir un impact sur le processus de développement socioéconomique et culturel du pays. Mme Olfa El Arem, experte mandatée par la GIZ pour ce concours, a expliqué que « le développement d’un pays peut être fortement influencé par une intégration des jeunes dans l’entrepreneuriat, ce qui pourrait être une des solutions au problème du chômage en Tunisie dans la mesure où cette expérience obéisse aux normes de sélection, d’accompagnement, de coaching des jeunes lors de ce processus ». Elle a ajouté que le sentiment ressenti par un jeune qui soumet une idée d’une innovation diffère généralement selon ses compétences acquises. « Si le jeune a du potentiel et donc une certaine confiance et une estime de lui-même, le sentiment est celui d’un gagnant et donc il se donnera tous les moyens de présenter un projet à la hauteur du concours » a précisé Mme El Arem. « Si ce concours permettra à des jeunes de réaliser un succès aussi minime soit-il, cela pourrait contribuer à redonner de l’espoir et donc de la sécurité à beaucoup d’autres jeunes, ce qui transformera la situation de l’emploi en Tunisie » a-t-elle ajouté.

Dix projets innovants et originaux seront sélectionnés et annoncés à la mi-novembre 2012. Ces projets devront présenter une stratégie claire et définie, une bonne capacité opérationnelle et organisationnelle et une durabilité financière. Suite à un suivi et à un encadrement professionnel et technique, trois projets finalistes seront récompensés. Une Cérémonie de remise des Prix sera organisée durant le mois de décembre 2012.

 

Le concours est soutenu par le Fonds Régional pour l’Emploi des Jeunes et le Programme d’appui à l’Entrepreneuriat et à l’Innovation de la coopération Allemande (GIZ). « Il est important de développer des nouvelles compétences en harmonie avec les besoins de l’industrie verte en Tunisie » a déclaré Mme Fatma M’Selmi, experte au Programme d’Appui à l’Entrepreneuriat et à l’Innovation de la GIZ.  « Les Petites et Moyennes Entreprises sont reconnues comme d’importants catalyseurs de développement économique et social. Elles favorisent la création d’emplois et contribuent à la stabilité sociale des communautés » a soutenu Mme M’Selmi. « Le concours est destiné aux jeunes qui, par le rôle qu’ils jouent pour promouvoir le développement du pays, présentent un grand potentiel à soutenir et à encourager. Il est donc indispensable de les accompagner et les impliquer dans la roue économique tout en les sensibilisant aux questions en matière d’environnement et de développement pour assurer la réussite à long terme » a-t-elle ajouté.

Créé en 2011, le Centre Tunisien pour l’Entrepreneuriat Social est une initiative tunisienne née pour soutenir la résolution des problèmes sociaux à travers la sensibilisation et l’éducation à l’entrepreneuriat social, l’incubation des projets en identifiant, en formant et en accompagnant des entrepreneurs sociaux pour les aider à financer leurs activités, ainsi que le plaidoyer pour une meilleure législation favorisant la création de l’entreprise sociale.

Source: Communiqué

http://www.espacemanager.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :