L'heure pour entreprendre!

Interface didie aux porteurs d'idee ou de projet

C’est l’heure de l’entrepreneuriat

La compétition nationale Injaz Tunisie a révélé ses «winners» 2012, des étudiants entrepreneurs qui ont conçu et réalisé des projets innovants dans leurs domaines respectifs: Inmark, Quick Hot Liquid et Organize IT.

Par Samantha Ben-Rehouma

Trois ans déjà que de jeunes entreprises tunisiennes participent à la compétition nationale organisée par l’Injaz, et ce, pour les prix de la meilleure stratégie de marketing, du meilleur produit innovant et de la meilleure jeune entreprise de l’année.

Notons, à ce propos, que pour ce dernier prix, la jeune entreprise couronnée prendra part à la compétition régionale (Mena) qui, elle, aura lieu à Doha, au Qatar, du 5 au 8 novembre 2012…

L’important c’est de participer

Ils sont donc venus, ils sont tous là: les équipes qui concourent, les familles qui soutiennent, les journalistes qui écrivent, le jury qui note et même le présentateur qui fait le show, j’ai nommé Tarek M’rad.

Patrick Merienne avec la joyeuse équipe Quick Hot Liquid

Cette année, à la Cité des Sciences à Tunis, le concours national – sous le thème «Novatrice de l’avenir» – a réuni des étudiants et stagiaires qui ont déjà lancé leur propre entreprise, levée de fonds, fabriqué, vendu et promu leurs produits. Tout cela, bien-sûr, avec l’aide de bénévoles et de cadres qualifiés dans le secteur privé qui ont mis tout leur savoir-faire et leur expérience au profit des jeunes… Solidarité quand tu nous tiens !

Déroulement en trois temps

Lors de la compétition, début d’après-midi, les 7 groupes de différentes universités et centres de formation professionnelle ont présenté leur entreprise devant un jury – on ne peut plus attentif – composé de Amel Bouchammoui (chef d’entreprise), Jaâfar Khattech (Pdg de la Banque nationale agricole, Bna), Mondher Zid (journaliste), Mohamed Bridaâ (DG de Microsoft Tunisie), Patrick Merienne (premier secrétaire de l’ambassade de Grande Bretagne à Tunis), Mohamed Ennaceur (universitaire et ancien ministre). Le tout présidé par Chiheb Bouden (professeur universitaire et directeur de l’Ecole nationale d’ingénieurs de Tunis).

Le jury prêt à remettre les prix.

En fin d’après-midi, le jury s’est isolé afin d’examiner les rapports de gestion préparés par les jeunes à qui ils ont posé des questions quant aux différents aspects liés à leurs projets et produits (le jury ayant au préalable visité leur stand d’exposition). Et enfin, vers 20 heures, la délibération qui s’est fait attendre (mais les invités, trop contents du cocktail qui leur était offert, n’ont pas fait la fine bouche quant au retard) et l’annonce des résultats ont mis fin au suspense insoutenable pour les équipes en lice (on les comprend!)

Un bon cru 2012

Inmark, qui regroupe plusieurs universités publiques, est donc le grand vainqueur de cette compétition. En offrant des opportunités pour le développement et l’exploitation des applications et logiciels pour téléphone portable, Inmark est dans son genre la pionnière sur le marché local.

Ahmed Bouzguenda remettant le 1er prix à Inmark.

Imaginez-vous en ballade dans un centre commercial. Vous recevez des Sms publicitaires vous invitant à visiter une boutique donnée. L’objectif de cette application est la transmission de données au téléphone portable à partir d’un serveur pour informer la clientèle sur les promotions et les nouveautés.

Le prix du meilleur produit innovant revient à Quick Hot Liquid (Centre sectoriel des métiers tertiaires de Gammarth) dont le produit – sous la forme d’un appareil branché à l’allume-cigare de la voiture – dans lequel est disposée la tasse à café afin de maintenir au chaud votre boisson, et ce, en permanence… Roulez jeunesse!

Organize IT (Université Esprit) remporte, quant à elle, le prix de la meilleure stratégie de marketing. En effet, cette dernière est une société organisatrice d’événements estudiantins, par le biais de différentes entreprises, sociétés et compagnies. Elle est composée d’une équipe passionnée qui est à l’écoute des besoins des jeunes et qui met tout en oeuvre pour faire d’un événement un moment unique…

Tarek M’rad avec l’équipe Organize It.

Tout un système à revoir

En Tunisie, très peu d’écoles mènent des actions de sensibilisation à l’entrepreneuriat, et, force est de constater que certains établissements n’ont ni objectif ni plan d’action dans ce domaine. A défaut d’expérience, les étudiants ont beaucoup d’idées… Toutefois, même avec une bonne idée, la création d’entreprise, quand on est étudiant, est souvent un projet difficile car il manque l’expérience et un réseau…

Nonobstant, la création d’entreprise est une superbe aventure, qui peut certes échouer, mais dans tous les cas l’étudiant n’en sortira que grandi avec une expérience à forte valeur ajoutée sur son CV… C’est pourquoi on se doit de redonner confiance à la jeunesse car, comme le dit Malraux, «la jeunesse est une religion dont il faut toujours finir par se convertir».

Source : http://www.kapitalis.com/kapital/35-entreprise/12076-tunisie-injaz-2012-des-etudiants-entrepreneurs-sur-la-voie-du-succes.html

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :