L'heure pour entreprendre!

Jaleleddine Ben Rejeb, directeur général de l’Institut National des Statistiques (INS), a démenti, sur les ondes d’Express fm, la manipulation des statistiques à des fins politiques et leur confection en faveur de la Troïka.

Il a déclaré qu’il est prêt à retrouver son poste d’universitaire pour peu qu’on continue à s’acharner et à remettre en cause les statistiques de l’INS.

Il a rappelé que le taux de pauvreté d’après l’INS est passé de 23,3% en 2005 à 15,5% en 2010, soit une réduction du nombre des pauvres d’un tiers. Une baisse qui n’était pas du goût des critiques.

Le DG de l’INS a indiqué, par ailleurs, que selon la nouvelle méthodologie utilisée par l’INS, avec le concours analytique de la Banque Mondiale, de la Banque africaine de développement (BAD) et d’universitaires, le taux de pauvreté est calculé sur la base du poste alimentaire. Ainsi, d’après lui, est extrêmement pauvre celui qui ne parvient pas à subvenir à ses besoins alimentaires et est tout simplement pauvre, celui qui arrive à satisfaire ses besoins alimentaires mais n’arrive pas à couvrir les autres besoins.
Notons que Jaleleddine Ben Rejeb s’est engagé à publier sur le net la méthodologie de calcul utilisée par l’INS.

Source : http://www.investir-en-tunisie.net

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :