L'heure pour entreprendre!

Le nouveau code d’incitation à l’investissement sera soumis à l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), fin décembre 2012, a annoncé le ministre de l’Investissement et de la coopération internationale, Riadh Bettaieb.

Lors d’une rencontre tenue mercredi 15 août, à Tunis, avec les présidents des deux patronats tunisiens, l’UTICA et la CONECT, le ministre a souligné que la version révisée du code vise à répondre aux attentes des tunisiens en termes d’emploi, d’équilibre régional et d’attraction d’investissements publics et privés.

Dans son intervention, Mme Wided Bouchamoui, présidente de l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a estimé que ce code devrait tenir compte des spécificités de chaque gouvernorat, en vue d’inciter les investisseurs à créer des projets dans les régions.

La présidente de l’UTICA a recommandé, une révision partielle du code, pour gagner du temps, en maintenant ses points positifs, tout introduisant des réformes, à même d’encourager l’investissement dans les régions de l’intérieur.

Elle a insisté sur le rôle de l’Etat qui devrait aménager des zones industrielles et créer des méga-projets pour attirer les investisseurs tunisiens et étrangers. Mme. Bouchamaoui a pointé du doigt la bureaucratie, à l’origine des retards enregistrés dans la réalisation de plusieurs projets, appelant à faciliter les procédures administratives.

A contrario, M. Tarek Chérif, président de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) a appelé à une révision totale du code, en vue d’accorder tous les avantages possibles aux investisseurs, à l’instar d’autres pays similaires.

En ce qui concerne l’investissement dans les régions, il a opté pour la décentralisation des services et la mise en place des infrastructures appropriées pour que les investisseurs puissent s’y implanter.

Evoquant les principaux obstacles à l’investissement, il a relevé la lenteur des procédures administratives (traitement des dossiers, financement) et a recommandé le développement le plus tôt possible, d’établissements de micro-crédit et la réhabilitation de l’image de l’entreprise et de l’entrepreneur.

Cette rencontre avec les premiers responsables des patronats tunisiens, s’inscrit dans le cadre d’une série de consultations devant être menées par le ministère de l’Investissement, avec les parties concernées par la révision du code d’incitation à l’investissement (chambres mixtes, UGTT, experts comptables et avocats).

TAP

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :