L'heure pour entreprendre!

Cet article a ete insere suite a la lecture du Bilan du ministere de developpement regional qui indique que  la zone est : « Comparativement à toutes les délégations de tous les gouvernorats, il s’avère qu’au niveau des commodités de la vie, toutes les délégations de Jendouba sont au dessous du niveau national avec une plus grande vulnérabilité de Fernana, Oued Meliz et Balta. Boussalem et Jendouba sont les plus proches de la moyenne. (source>>) »

Sources-de-financement-pour-PME

I- Ressources

1. Potentialités et ressources naturelles variées

- Les superficies agricoles :  300,7 mille hectare
- Les forêts et les parcours : 130,7 mille hectare
- Les périmètres irriguées : 39,0 mille hectare
- Ressources hydrauliques mobilisables : 662,2Mm3
-Ressources halieutiques (environ20mille tonne/an)
-Sources en eaux minérales froide et chaude
-Sites archéologiques diversifiés et patrimoine culturel important.
-Parcs naturels (El Feija) et beaux paysages (Aïn Draham…)

2. Infrastructure en évolution contenue

- Réseau routier bitumé important amélioré par l’autoroute Tunis – Boussalem (137km).
- Aéroport international à Tabarka (300mille voyageurs/an)
- 4 zones industrielles aménagées par l’agence foncière industrielle (36,4 ha).
- Une ligne ferroviaire reliant le gouvernorat à Tunis et à l’Algérie (216 km)
- Port de pêche et port de plaisance à Tabarka.
- Pôle touristique Tabarka
– Ain Draham (6274 lits)

II – Filières Economiques

1 . Céréales et dérivés
La région de Jendouba se caractérise par son potentiel important de production de céréales (130.000 tonnes/an) qui représente 10 % de la production nationale. Quant à la transformation, la région abrite une seule unité de capacité 100 tonnes/jour.
2 . Lait et dérivés
La production laitière moyenne dans la région de Jendouba est de l’ordre de 120.000 tonnes/an soit 12 % de la production nationale. A noter qu’une seule unité industrielle est implantée au gouvernorat de Jendouba d’une capacité théorique de transformation de 280. 000 litres/jour.
3. Conserves alimentaires
Malgré l’importance de la production régionale en légumes et fruits on note l’absence d’une unité de conserverie et semi-conserverie dans la région.
4. Viandes rouges
La production moyenne des viandes rouges est évaluée à 12.400 tonnes/an, soit environ 16 % de la production nationale. Alors qu’on note l’absence d’unités de découpage et de charcuterie
Concernant ces publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :